Optimiser la vitesse de chargement

Je vous présente ci-dessous quelques outils destinés à travailler la vitesse de chargement d’un site internet, et donc à améliorer les performances de celui-ci.

PageSpeed Insights

PageSpeed Insights est un outil en ligne mis à disposition gratuitement par Google, au sein de son interface Google Developers. Le but de cet outil est d’analyser une page et de vous proposer des suggestions pour améliorer la vitesse de chargement de la page.

Une fois votre adresse soumise, l’interface est séparée en deux parties : « Mobile » et « Ordinateur ». Google PageSpeed Insights vous attribue alors deux notes, suivies de recommandations.

Il est quasiment impossible d’obtenir une note de 100/100. Cela nécessiterait notamment un hébergement web très performant (et très cher, du coup) et une page très minimaliste (genre sans images).

Heureusement ce n’est pas le but ! Google ne fait que vous donner des recommandations. Aussi il vaut mieux se préoccuper des couleurs, plutôt que des scores donnés. Si votre note est rouge, il faudrait sérieusement envisager de travailler une ou plusieurs de ces recommandations. Si votre note est verte, en revanche ça va plutôt bien.

La vitesse de chargement de votre site internet est un critère de référencement pour Google. Elle est particulièrement importante pour les recherches effectuées sur mobile, Google testant notamment un label « Site lent » dans ses résultats.

GTmetrix

GTmetrix a un rôle similaire à Google PageSpeed Insights mais se veut beaucoup plus précis dans ses recommandations. Ce site internet se veut incontournable pour tout webmaster se souciant de la rapidité de son site internet.

Une fois l’adresse soumise, GTmetrix propose plusieurs onglets, comportant des listes de notes, classées par ordre croissant. Les notes en haut de liste sont ainsi les domaines où vous pouvez améliorer le mieux vos performances.

Comme PageSpeed Insights, ces notes sont sur 100 et sont accompagnées de couleurs. Une lettre (de A à F) sert également de repère. Si vous avez la lettre A, c’est que tout va bien.

Notez que si l’interprétation de ces résultats est facile à obtenir, l’application des recommandations peut s’avérer un vrai casse-tête, en particulier si votre site internet est conçu avec un outil de gestion du contenu. Certaines sont réalisables sans trop toucher à la technique mais d’autres non (regrouper les scripts dans un seul fichier, charger les scripts en dernier …).

TinyPNG et la compression d’images

Les images constituent souvent une part importante du chargement d’une page web et sur les deux outils que je viens de vous présenter, la compression d’images arrive souvent en haut de liste des recommandations à effectuer. Il y a de fortes chances que votre outil d’édition d’images ne permettent pas de compresser efficacement et simplement une image. La fonction « Enregistrer pour le web » de Photoshop, par exemple, ne permet pas de générer une image pleinement optimisée. C’est pourquoi nous allons utiliser un outil en ligne.

Il existe de nombreux outils en ligne et bien entendu, certains sont gratuits et d’autres sont payants. Je vous présente donc TinyPNG, qui permet de compresser vos images PNG. Si vos images sont en JPG, pas de problème, TinyJPG existe aussi. Cet outil est gratuit et en anglais.

Difficile de trouver plus simple d’utilisation. Il suffit de glisser-déposer votre image et de télécharger sa version allégée. Notez également que vous pouvez passer une image plusieurs fois sur le site, afin de diminuer son poids davantage. Il vous faut juste vérifier que l’image conserve une certaine qualité.

Les solutions de cache

Quand quelqu’un se rend sur votre site, son navigateur web (Chrome, FireFox, Internet Explorer …) charge systématiquement tous les éléments de la page, de façon à tout afficher correctement. Il est possible de remédier à cela en mettant en place une solution de cache. En effet les sites internet dynamiques utilisent de nombreux fichiers (feuilles de styles, feuilles javascript, etc) qui ne sont pas mis à jour régulièrement. C’est également le cas pour la plupart de vos pages, qui ont pour vocation à demeurer statiques. Grâce au cache, il sera possible de garder une copie d’un fichier ou d’une page en mémoire, et ne pas avoir à questionner le serveur à chaque visite pour obtenir la version la plus récente.

Il existe un certain nombre d’extensions sous WordPress qui permettent de gérer ce cache, mais il faut bien faire attention. Un mauvais paramétrage pourrait contrarier l’affichage de tout ou partie de votre site. Les solutions les plus connues s’appellent W3 Total Cache (Gratuit), WP Super Cache (Gratuit) et WP Rocket (Payant). Ces solutions peuvent s’avérer longue à présenter, j’y reviendrai donc plus en détails, je pense, dans un prochain article.

Et vous, quels outils utilisez-vous pour améliorer les performances de votre site internet ?

 

 

Commentaires

Je veux réagir !

Ah oui, au fait ...

Moi c'est Michaël et je suis consultant en marketing digital. Je vous invite à découvrir qui je suis et quel est mon parcours.

Demande d'assitance

Ce ne sont pas les moyens techniques qui comptent, mais ce que vous parvenez à faire avec. Vous avez donc avant tout besoin de formation et d'accompagnement. C'est pourquoi je propose des prestations de coaching personnalisé.

 

Ailleurs sur le blog

Tous les articles